Français

Le Westerkerk (Église l’Ouest) pourra être visitée toute l’année du Lundi au Vendredi de 11h00 à 16h00. Du 1er Avril jusqu’au 1er Novembre l’église sera aussi ouverte les Samedis de 11h00 à 16h00.
Tous les Dimanches l’église est fermée pour les visiteurs. Vous êtes les bienvenus au culte protestante (en langue Néerlandaise) les Dimanches à 10h30. Pendants la culte on est demandé de garder sa place et ne pas visiter l’église.
L’église sera fermée pendant les journées quand elle aura été louée à un tiers.

L'église a été construite entre 1620 et 1631 par Hendrick de Keyser sur la commande de la municipalité d’Amsterdam. Ce n'était pas la première église à Amsterdam, mais bien la plus grande qui a été construite comme église protestante. L'Église du Nord et l’Église du Sud ont été construites avant. La Nouvelle Église et la Vieille Église, ont été construites à l’origine pour le culte catholique et pendant l'iconoclasme (1566) adoptées par les protestants qui se sont débarrassés de l’autel et les statues.

La Westerkerk a été construite dans un style renaissance et elle a la forme d'une croix double. Le monument est rectangulaire, 48 mètres de long, 28 mètres de large et 27,5 mètres de haut à la voûte en berceau en bois de la nef. La lumière claire et non-modérée est remarquable lorsqu’elle entre par les 36 fenêtres de toutes côtés – l’église est indépendante. L’effet lumière est renforcé par les murs blancs à l'intérieur de l'église. L'intérieur est marqué, sauf les grandes fenêtres, par la peinture grise en grisonnements en pierre de taille, entre le plâtre blanc. Les colonnes, les arches, les nervures, les pilastres et l’entablement du rez de chaussée de grès de Bentheim sont peintes en gris foncé. Parce que la Westerkerk a été construite en commande par le conseil de ville d'Amsterdam on peut retrouver partout les armes de la ville. Le nef et les baies allées sont couverts par des arbors qui forment à leur intersection des voûtes d’arête. Les autres baies allées, ont des voûtes d'ogive en pierre diagonale.

L’Histoire

La ville d'Amsterdam a choisi en 1578 le côté du Prince d'Orange et a expulsé les princes catholiques. En conséquence de cette «modification» sept églises catholiques ont été pris par des protestants. En 1620, un cimetière a été construit à la Westermarkt, du côté nord et du côté est de l'église. Le cimetière de l'ouest avait une porte magnifique sur le côté de la Keizersgracht qui n’existe plus aujourd’hui. Cette porte, comme l’église et la tour ont été construites par Hendrick de Keyser. Après l’altération, la population d'Amsterdam a grandi dans un siècle de 30.000 à 200.000 habitants. C’était à cause de l'exode de la population des zones rurales vers la ville et l'arrivée de réfugiés et d’autres étrangers (immigrants français, allemands et belges, principalement des artisans). Pour loger le nombre de travailleurs, ils ont construit le quartier « Jordaan ». Pour les résidents de ce quartier la Ville d'Amsterdam a fait construire l'Église du Nord. Pour les marchands riches on a construit le Westerkerk - l’Eglise de l’Ouest - de l’autre côté du Prinsengracht. Une deuxième porte, qui donnait sur le cimetière du côté de la Prinsengracht, existe toujours. Cette porte aujourd’hui donne accès à l'entrée de la Prinsenhuis à côté de l'église, où beaucoup d'activités religieuses et sociales de l’église prennent lieu. Le cimetière a seulement existé peu de temps. Jusqu’au 1865 on a enterré à l’intérieur de l'église, notamment le peintre fameux Rembrandt et son fils Titus. Des pierres tombales dans l’église en sont les preuves.

LA TOUR D’OUEST WESTERTOREN

Nous rencontrons dans les chansons mélo d’Amsterdam, mais aussi dans le Journal d’Anne Frank, la Tour d’Ouest. Dans les mois d’été, vous pouvez monter la Tour jusqu’au premier balcon.

La couronne

Le célèbre Vieux Tour d’Ouest est le clocher le plus haut d'Amsterdam (85 mètres). La pointe avec la couronne de l’empereur date de 1638. Jusqu’au 2006 la couronne de l’empereur était peinte jaune doré. Pendant la restauration de la Tour en 2006 et 2007, la tour était fournie d'une palette de couleurs historiquement correcte. La couleur bleu vif de la couronne est le plus remarquable. Dans l'année de Rembrandt en 1906 la couronne se passait du bleu en jaune doré, cent ans plus tard, dans l'Année Rembrandt en 2006, ils l'ont ramené dans le bleu d'origine.

Le carillon

Le carillon de la Westertoren qu’on entend plusieurs fois par jour et qui est joué à la main, comprend des cloches de François Hemony. Boudewijn Zwart est l'interprète qui joue d’habitude sur le carillon.

Les clochers

Vous entendez les clochers avant et pendant du service religieux. Sachez qu’une groupe de bénévoles de la municipalité de l'église sonne les cloches à la main.

L’église et la tour séparées

Lorsque la séparation de l'Église et de l'État a été atteinte pendant l'occupation française en 1795, l'église est devenue la propriété de l’église réformée hollandaise de l’époque. Mais la Westertoren reste la propriété de la municipalité d'Amsterdam. Voulez-vous monter la tour? Pour plus de renseignements visitez le site d’internet de l' Westertoren.

LE BUISSON ARDENT

Le buisson ardent dans l’Eglise est un endroit pour s’arrêter un instant pour allumer une bougie. C'était une idée du pasteur de l'Église rev. Mme. Fokkelien Oosterwijk et l’endroit a été conçu par le sculpteur Hans 't Mannetje. Le buisson est devenu opérationnel fin 2007. Surtout dans une époque où les différences de motifs religieux et social comptent fortement, le buisson ardent représente ainsi les traditions chrétienne, juive et musulmane. Le buisson ardent dans l'Église remplit un désir humain universel: expérimenter l’indescriptible et approcher ce qui est inaccessible.

Dans le récit biblique, Dieu se révèle dans un buisson ardent à Moïse. Il lui charge à transporter son peuple de l'esclavage d’Egypte et lui promet Son aide. Quand Moïse demande le nom de Dieu, il lui répond: Je serai là." Le nom de Dieu comme une promesse d’une proximité éternelle.

LES ORGUES

Au-dessus de l'entrée de l'église se trouve le grand orgue. Non seulement avec ses sons impressionnants, avec ses volets peints et tuyaux d'orgue étourdis, l’orgue fait une impression indélébile. Lorsque l'Église a été mise en service le dimanche de Pentecôte en 1631 , il n'y avait pas d'orgue. Faire de la musique instrumentale dans l'église était alors perçue comme papiste. Il a fallu négocier plusieurs années pour que l’orgue ait été permis. D'abord, il a même été question de prendre l'orgue de la Vieille Église ou de l'Église du Sud, mais en 1681 l’église a décidé d’instruire Roelof Barentszn Duyschot à construire l’orgue. L'orgue porte le nom de son constructeur. Le jour de Noël 1686, l'orgue fut d'abord joué dans un service religieux par Jurriaan Bouff de Leyde. Il a joué trois fois chaque dimanche (il y avait quatre services religieux le dimanche à l’époque). Aussi les jeudis et les vendredis, et les jours de prières et les jours de grâce on pouvait l'écouter. Les volets d'orgue qui sont magnifiquement peints sont l'œuvre de Gérard de Lairesse. De Lairesse est né à Liège en 1640 et il a déménagé aux Pays-Bas en 1664. Dans la seconde moitié du 17ème siècle il était l'un des peintres les plus populaires aux Pays-Bas.

L’orgue de chœur

Il y a un deuxième orgue dans l’église, qui date de beaucoup plus tard: l’orgue du pasteur Visser. Le pasteur H.A. Visser (1911-2006) était prédicateur dans l’église et il a introduit des services de cantates. Pour ces services religieux on avait besoin d’un orgue plus petit, qui a été construit par D.A Flentrop en 1963.

LE LIEU

L’église se trouve à l’angle du Prinsengracht et du Rozengracht, adjacent le Westermarkt connu. Cliquez ici pour l’affichage de l’emplacement par Google Maps

Anne Frank

L'entrée de l'église est située sur le Prinsengracht, numéro 279. La maison du sacristain est à côté, au numéro 281. Sur le parvis de la maison du sacristain il y a une statue d'Anne Frank, photographié par de nombreux touristes, ce qui fait que la maison du sacristain est l'un des bâtiments les plus photographiés à Amsterdam. Un peu plus loin, au Prinsengracht 263, se trouve la Maison d'Anne Frank. Combinez votre visite à la maison d'Anne Frank avec votre visite de l’église !

La Maison Principauté Prinsenhuis

Au numéro 277b du Prinsengracht se trouve l'entrée de la Prinsenhuis. Derrière la porte ornée qui servait autrefois comme l'entrée du cimetière de l'église, se trouve actuellement le secrétariat de l'église.

Les maisonnettes de pots Pothuisjes

Les pothuisjes qui ont été construites contre l’église - anciennement les points de distribution de tourbe pour les visiteurs de l'Église - sont désormais des boutiques de souvenirs.

La porte du maire

Vous pouvez encore voir la porte du maire à la côté du Westermarkt de l’église. Cette entrée a été utilisé par les édiles pour entrer l’église et prendre place dans leurs banques à eux (les banques des maires).

Le Monument en hommage aux homosexuels

Non seulement la maison d’Anne Frank et l’Eglise attirent beaucoup de touristes, mais aussi le Monument en hommage aux homosexuels poursuivis et morts. Le monument se trouve derrière l’église, à l’angle du Westermarkt et le Keizersgracht.

BOOKS CORNER (LE COIN AUX LIVRES)

À l’entrée de l’église sur votre droite se trouve le Books Corner . Le comptoir est équipé de bénévoles professionnels de l'église. Ils seront heureux de vous donner des informations.

De l'information sur l'église et son histoire est donné sur des écrans digitaux placés dans l'église. Les écrans audiovisuels sont opérés par des cartes qui sont à vendre au Comptoir de Service.

thumb europese unie

 

Europa investeert in uw toekomst door
een bijdrage voor dit project uit het
Europees Fonds Regionale